XX Les Haqafoth pendant Sim’hath Torah

XX Les Haqafoth pendant Sim’hath Torah

301
0
SHARE

XX Les Haqafoth pendant Sim’hath Torah  (4§)

 

1)   [2–כ-א] Après la prière du soir de Shémini Atséreth (et en dehors d’Israël après la prière du second soir) on sort les Sifré Torah du tabernacle et on tourne autour de la Téva (la table de l’officiant) sept fois (on fait sept Haqafoth/processions), on chante, on danse et on se réjouit en l’honneur de la finalisation de la lecture des Parashiyoth (des sections) de la Torah. C’est une Mitsva de taper des mains et de frapper et de danser, même un jour de fête qui est Shabbath, du fait de l’honneur dû à la Torah.

 

Il convient et il est bien que chacun s’évertue à se réjouir et à danser et à chanter de toutes ses forces en l’honneur de la Torah, comme il est écrit à propos du Roi David (Samuel II Ch. 6 v 14)

וְדָוִד מְכַרְכֵּר בְּכָל-עֹז, לִפְנֵי ה״; וְדָוִד, חָגוּר אֵפוֹד בָּד.

David dansait de toutes ses forces devant le Seigneur; il était vêtu d’un éphod de lin.

 

Il est expliqué dans le Midrash, que signifie מְכַרְכֵּר? Il frappait les mains l’une contre l’autre et faisait du bruit et tout cela pour montrer l’amour très fort qu’il portait à notre Sainte Torah.

 

On a l’habitude de faire les processions à Sim’hath Torah y compris le jour, le matin après la prière de Moussaf. Certains ont l’habitude de faire les processions avant la prière de Moussaf. De même, certains ont l’habitude de faire les processions et les danses après la prière de l’après midi (Min’ha) et recommencent et font les « secondes Haqafoth » à la sortie de la fête.

 

 

2)   [2–כ-ד] Il est permis de sortir les Sifré Torah (les rouleaux de la Torah) dans les rues de la ville pour y danser et y chanter en l’honneur de la Torah. Si Sim’hath Torah est un Shabbath, il est interdit de sortir les Sifré Torah dans les rues de la ville dans un endroit où il n’y a pas de Êrouv. Il est permis de sortir les Sifré Torah dans les rues de la ville y compris à la sortie de la fête pour faire les « Secondes Haqafoth ».

 

 

3)   [2–כ-ג] Il ne faut pas apporter d’instruments de musique pour en jouer en l’honneur de Sim’hath Torah. Par contre, à la sortie de la fête lorsqu’on fait les « secondes Haqafoth », au contraire, il est convenable et bien d’apporter des instruments de musique et de multiplier la joie de la Torah.

 

 

4)   [2–כ-ד] Il est interdit de s’asseoir à la synagogue lorsque l’assemblée porte un Séfer Torah et danse avec. Même entre deux Haqafoth [processions] il est interdit de s’asseoir et de se reposer. Malgré tout, une personne malade ou une personne âgée qui ne peut pas rester debout longtemps a le droit de s’asseoir entre deux Haqafoth [processions].