Ben Ish Hai Quotidien• du 27 février 2015

Ben Ish Hai Quotidien• du 27 février 2015

86
0
SHARE

•Ben Ish Hai Quotidien• 27 février 2015

Yehonathan Chaoul Parsy

וְאֵלֶּה הַבְּגָדִים אֲשֶׁר יַעֲשׂוּ, חֹשֶׁן וְאֵפוֹד וּמְעִיל, וּכְתֹנֶת תַּשְׁבֵּץ, מִצְנֶפֶת וְאַבְנֵט; וְעָשׂוּ בִגְדֵי-קֹדֶשׁ לְאַהֲרֹן אָחִיךָ, וּלְבָנָיו–לְכַהֲנוֹ-לִי
Or, voici les vêtements qu’ils feront: un pectoral, un éphod, une robe, une tunique à mailles, une tiare et une écharpe; ils composeront ainsi des habits saints à Aharon ton frère et à ses fils, pour me servir.

La Guémara Yéroushalmi Yoma 7:3 demande pourquoi le Cohen Gadol doit servir avec huit habits? Rabbi ‘Hananya répond que de la même manière que la Brith Mila se fait à huit jours, le Cohen Gadol sert avec huit habits.
On est en droit de se demander quel est donc le rapport entre ces deux mitsvot? On peut comprendre à l’aide du Midrash qui raconte comment la Mila et le Shabbat se disputent pour savoir qui est le plus grand. Le Shabbat dit qu’Hashem s’étant reposé ce jour de toute la création, il doit être le plus grand. Mais la Mila lui répond avec le passouk:

אִם-לֹא בְרִיתִי יוֹמָם וָלָיְלָה–חֻקּוֹת שָׁמַיִם וָאָרֶץ
Si ce n’était pour mon alliance (la Brith Mila), je cesserai de fixer des lois au ciel et à la terre

où on voit que sans la Mila il n’y aurait pas eu du tout de création.
Maintenant le parallèle avec la Mila est clair. De la même manière que la Mitsva de Brith Mila repousse le Shabbat et doit être accomplie ce jour-là même en enfreignant les règles du Jour Saint, Le service du Cohen Gadol est les sacrifices ont cette même importance de devoir enfreindre les règles du Shabbat pour pouvoir les accomplir.
(על פי בניהו – ירושלמי יומא ז:ג)

– Bien que le Yom Tov, on fait la bracha sur les nérot avant d’allumer, comme pour toute mitsva. Le Shabbat on allumera d’abord et on fera la bracha ensuite, cependant pour respecter la règle de la bracha avant la mitsva, il faudra fermer les yeux pour ne pas profiter de la lumière des nérot jusqu’à la fin de la bracha.
– Le Yom Tov où on fait la bracha avant d’allumer, il faudra faire attention de ne pas parler jusqu’à la fin de l’allumage de toutes les nérot. Si on a parlé avant la première, on devra refaire la bracha, mais si on a déjà allumé la première bougie et qu’ensuite on a parlé, on ne refera pas la bracha.
(על פי מקבציאל – שנה ב’ – פר’ נח – הלכות יד-טו)


Dédié à la réfouah shélémah de Haya Simha bat Jeanette Jamilla, Mézala bat Haya Myriam, Ariella Arlette Myriam bat Mézala, Batshéva bat Elishéva, Avraham ben Soultana Ra’hel et Avner ben Simha.
Dédié également à l’élévation de l’âme de Haya Ra’hel bat Sassya Lisette, Daniella Fortunée bat Ra’hel et Alice Aïcha bat Ra’hma, ת.נ.צ.ב.ה.